Carnet de route

Peyre Nière Nord

Le 11/04/2020 par Angélique

Une des dernières sorties de cette saison, c’était le 11 mars... un mois déjà ! et encore une grande classique revisitée en boucle pour s'aventurer dans sa pente Nord et revenir par le pas du Batailler.

Nous sommes 5 pour profiter de cette magnifique journée : bien sûr, il va faire beau, inutile de le préciser mais la poudre tombée en abondance début mars devrait encore être présente dans ce versant froid bien raide et au retour, la pente Sud de la Crête de Batailler devrait être en transfo vue l’envolée de l'iso... 3600m !

Nous progressons efficacement pour atteindre le sommet Ouest. La jolie petite poudre froide sous la Crête de Peyre Nière nous étonne, il n’y a que peu de traces et la descente pourrait y être bien sympa ! D’ailleurs, c’est par là que descendrons les quelques groupes accompagnés de leurs guides qui nous succèdent.

Arrivés au sommet, force est de constater que la crête dominant le versant Nord est très cornichée et qu’il ne va pas être évident de rentrer dans la pente. On chausse les skis pour se rapprocher du collet et de cette corniche afin de l’étudier de plus près : on a beau aller voir à plusieurs endroits, ça ne passera pas !!! enfin si, Eric en mode piéton passe au travers et s’enfonce à la taille : si on insiste, on risque de passer autrement que souhaité :-s

Vite, vite, un plan B : on envisage de remonter au sommet « classique » de Peyre Nière pour tenter la descente en Nord derrière le sommet. Nous chaussons les crampons pour revenir où nous étions ¾ d’heure plus tôt… et là, une évidence apparaît : qu’est donc venu observer ce guide tout à l’heure ?? Eric pousse un peu sur cette trace et constate que ce passage qui semblait pourtant aboutir à une impasse dans la face rocheuse mène à une autre entrée skiante de la face Nord : bingo !

Nous devons commencer par une petite traversée descendante exposée : prudence et précaution pour laisser de la neige aux suivants. Puis c’est enfin la face convoitée : vaste, régulière, poudre froide parfois tassée et qq peu physique à skier ! on retrouve le soleil vers 2500m et on décide de poursuivre un peu la descente pour aller découvrir la fameuse Cabane de Rasis ; la neige commence à chauffer et 200m plus bas, elle est limite pourrie. Cette ancienne bergerie a été rénovée et est toujours ouverte : tout confort avec bat-flancs et matelas, poêle et réserve de bois, casseroles et même qq vivres. C’est l’heure du pique-nique.

Nous repeautons pour rejoindre la Crête de Batailler. Une ancienne trace est encore bien marquée et nous offre une montée commode mais avec qq précautions car le Pas du Batailler est raide et le départ d’une précédente plaque est encore visible.

Retour sur la crête, nous poursuivons légèrement pour terminer à la bosse 2730. Il est 14h, le soleil est haut et tape fort : Tous les versants reluisent, c’en est fini des qq espoirs de poudre, demain ça sera festi-croute à tous les étages.

Bien entendu, vu l’horaire, la pente Sud est largement revenue ce qui nous vaudra d’ailleurs le déclenchement d’une belle coulée de neige lourde. Le ski n’en sera pour autant pas désagréable mais gare aux coups de frein dans les replats ultra-collants ! Retour aux voitures skis aux pieds et longue pause désaltérante au bar de Molines.

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS
BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72 (messagerie vocale uniquement)
Agenda