Carnet de route

Turge de la Suffie, traversée sur le Bourget

Le 08/04/2020 par Angélique

C'était le 8 mars, il y a tout juste un mois... une rando du dimanche, un beau sommet parmi les classiques mais en traversée Ouest-Est pour ajouter une dose de voyage et surtout aller chercher des pentes vierges !

Malgré une fin février pourtant bien chaude, l'hiver n'a pas dit son dernier mot : depuis 8 jours, les perturbations s'enchainent et on frôle le mètre de poudre, cumul qui nous a d'ailleurs valu plusieurs journées en risque 4 !

Joli petit groupe où prennent part François, parmi les fidèles du ski de rando, Christian, nouveau ancien skieur de rando motivé pour le périple proposé, Sébastien et Marien, petits derniers que je suis heureuse de rencontrer avant de les amener prochainement en ski-alpi, et Nastasia, ma grande copine que je n’ai pas vue depuis si longtemps, accompagnée de Glue, son infatigable chienne Border collie.

Autant dire qu’avec toutes les présentations à faire et les choses à se raconter, ça papote et la piste pour rejoindre le bois du Balais est bruyamment avalée. On bifurque alors en direction du Col de Chaude Maison, et là, l’ambiance change radicalement : le silence revient. La trace est déjà faite, par moment bien pentue, ça force à l’économie de souffle. Quelques petites pauses nous permettent de profiter du cadre ; toutes les pentes sont gavées, il y a encore peu de traces et bien qu’on soit dimanche, on n’aperçoit pas beaucoup de skieurs dans ce coin pourtant fréquenté.

Nous atteignons rapidement le Col de Chaude Maison et nous poursuivons en direction de la Turge de la Suffie en prenant des distances. Arrivés à l’épaule Nord-Est, la vue est toujours aussi magique en découvrant enfin le sommet cerné d’imposantes corniches. Nous stopperons sous le sommet car le ressaut terminal plus pentu semble bien chargé.

La descente jusqu’au Lac de l’Etoile est un pur bonheur : la poudre est froide et un fois quitté l’itinéraire du Col de Chaude Maison, les pentes sont vierges J 400m de pur bonheur ! Après la pause pique-nique, on repart un peu en traversée puis on pique dans le Bois du Bourget clairsemé et bien agréable à skier. Selon le relief du terrain, la neige commencera à coller sous 2000m et l’alternance avec des combes froides vaudra une belle séance de bottage pour certains.

Nous voilà sur les pistes de fond du Bourget et nous attaquons une jolie séance de skating pour rejoindre l’entrée de la plaine du Bourget. François nous séduit de tenter la descente directe en suivant le torrent : il sait que ça passe quand il y a beaucoup de neige. Nous voilà parti en canard à la recherche du passage, mais pas de chance, on reste rive gauche et on butte 500m plus loin. Le torrent est trop large pour être franchi, nous rebroussons donc chemin et on remet les peaux pour repartir en sens inverse et monter la bosse que l’on voulait éviter. On dépeaute une dernière fois et on se laisse glisser jusqu’à Cervières pour boucler avec plaisir ce voyage de 18km…

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS
BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72 (messagerie vocale uniquement)
Agenda