Carnet de route

tour de la tête des toillies

Le 17/10/2017 par Annie Point

Cocktail automnal de cols et de lacs italiens


 

Come te dici ? Uno giro (910 m, 12 km) di una testa ? Ah, Molines en Queyras, l’observatoire du pic Châteaurenard, Saint Véran, la tête des Toillies (3175 m) …

Des faisceaux lumineux virevoltent et façonnent les teintes tremblotantes des feuillages flamboyants tandis que les petits queyrassins vont et reviennent de l’école en ce doux jour du 17 octobre 2017.

Suivez bien les lignes et les couleurs : au bout de la piste infiniment déroulante où on laisse et oui, les vestiges des mines de cuivre (âge de bronze, 2 000 ans av. JC, jusqu’en 1960 !), la chapelle de Clausis , le refuge et le lac de la Blanche … nous atteignons sur de la verte serpentine le « col de la Noire » (2 955m), logique, pour surplomber le lac de la Noire, bon, tout ça pour plonger et longer justement le lac Longet ainsi que son chapelet de « piccoli laghi italiani » bleus et verts où se mire terriblement le reflet du Viso …

Terre très-trop sèche, vaillantes petites gentianes bleu tendre naïves ,encore accompagnées par Armérias aux sépales sèches ou teintés de vieux rose restant …

Repas-repos à la ruine-frontière dans une mise en scène étrange de cairns fous et hirsutes comme jetés à la Land Art …

Digestion, jacasserie, rigolade, moquerie ,nous, gaîment, les 6 bipèdes bruyants, longeons «ascendant-quand-même » pour finir la boucle, l’autre face de la tête (à voir absolument …) jusqu’au col Blanchet (2897 m, prononcer bien le « et » svp). Nous frisons alors le vent italien de la Rocca Bianca au-dessus du lac Blanchet et de son cortège lacustre (inférieur, supérieur) … On y slalomera alors, rebondissant musicalement sur et entre les gros blocs nous ramenant en bouquet final au vallon initial.

PS : Retour, Guil, Guillestre … et Légende « perché si chiama cosi questo villaggio, St Véran » ?

Evidence même : au VI siècle, à Cavaillon, un dragon, normal, y semait la terreur. Un évêque, « Véran », le blessa et lui ordonna, normal, d’aller loin, très loin, dans les Hautes-Alpes encore si peu peuplées. Normal, le dragon obtempéra et laissa choir des gouttes de sang (donc des villages ST Vérand ou ST Véran) sur son passage le long de la Durance.

Et vive l’automne !

Nathalie


 


 


 


 






CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS
BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda