Carnet de route

coste du Laus

Le 20/09/2016 par Annie Point

Petite randonnée inédite et sauvage pour nos six cafistes partis du hameau du Villard de Réallon à 1432m.

l'itineraire démarre sur une piste forestière que nous quittons rapidement dés que nous rejoignons le GR50 pour traverser un petit ruisseau et rejoindre hors sentier la piste un peu plus haut., au niveau d'un réservoir. La piste s'arrête rapidement et nous grimpons raide (trop raide pour certaine jambes)droit dans la pente jusqu'à rejoindre une trace qui nous améne à trois chalets en ruine.

De la l’itinéraire monte un peu nord ouest en suivant un vague sentier que nous devons quitter rapidement pour revenir plein Est au milieu d'une multitude de drailles de mouton ou il est bien difficile de savoir laquelle il faut choisir.

La chance semble nous sourire car nous arrivons sans problème à la cabane du Laus 1978m première étape de notre périple.

De là le même problème se pose dans le choix des drailles pour trouver le sentier qui se dirige nord ouest puis pratiquement plein nord et qui contourne un épaulement qui nous servira d’itinéraire à la descente.

Il vaut mieux ne pas poursuivre ce vague sentier lorsqu'il traverse un petit vallon mais plutôt remonter ce vallon rive gauche pour atteindre un semblant de col à 2300m .De la en suivant la crête sur la gauche nous atteignons le point coté 2346m qui est sensé surplomber les deux petit lacs du Laus mais ...nous avons beau écarquiller les yeux de lacs nous n'en voyons pas.

Un replat au fond d'une petite dépression avec une herbe beaucoup trop verte pour la saison et qui tranche avec l'herbe jaune environnante, nous laisse supposer qu'il y avait ,peut être un mois plus tôt ,encore un peu d'eau… 

L'autre n'est qu'une vague virgule grise suivi d'un sillon humide qui semble descendre vers la vallée des Gourniers..

Déçus? pas plus que ça car nous nous y attendions un peu avec la sécheresse du mois d’août , nous décidons de pique niquer face aux aiguilles de Chabrière et aux Oucanes très visibles depuis notre « perchoir »suivent dans l'ordre, le secteur de la Gardette avec la Pousterle ,le col de la coupa et la crête de Malamorte ,puis le Barle,l'aiguille et la pointe de la Diablée.

Au sud tout au fond de la vallée le lac de serre ponçon et le pont de Savine montre un bout de leur nez .

L'air frais ne nous incite pas à faire la sieste et nous voilà repartis pour la descente sur l’épaule qui domine la cabane du Laus .

Sur une suggestion datant d'un souvenir de 15ans nous décidons de prolonger un peu la randonnée en allant voir le château fort de Réallon.Le sentier en pointillés noirs sur la carte semble bien visible au départ, mais au départ seulement car nous nous retrouvons très vite dans une zone herbeuse ou il disparaît noyé sous les hautes herbes que plus une seule brebis ne pâture et ,à partir de là ,plus rien : des éboulis ,des rochers ,des arbustes et des arbres un peu partout, parfois nous pensons découvrir une vague sente mais la végétation ayant repris ses droits depuis 15ans(c'est long 15ans et les arbres poussent vite!!!)il n'a pas été facile de garder le cap .

Bon an mal an, ouf , nous arrivons enfin au dessus du dit château, belle ruine dont il ne reste que deux tours.Il était destiné à surveiller le passage entre le Champsaur et l'Embrunais et même à servir d’abri pour la population en cas de problème.

Ne restait plus qu'à emprunter ,enfin !!! un bon sentier ,le GR 50 pour rejoindre nos voitures.

 

Voici une randonnée presque entièrement hors sentier qui a le mérite d'être sauvage et ou vous ne risquez pas de trouver beaucoup de touristes…..à déconseiller à ceux qui n'aiment pas les hors sentiers

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS

BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda