Carnet de route

Tour du Grand Queyras

Le 07/04/2017 par Bernard de Miscault

Mythique retour d'est !

Il a abondamment neigé le week-end précédent et un peu moins mercredi et en plus, ces deux chutes de neige ont été peu ventées. Les conditions sont donc excellentes pour aller mettre nos spatules autour du Grand Queyras.

Nous devions être huit, mais nous ne serons plus que six ce vendredi matin. Mais peut-être devrais je dire cinq, car un skieur sans bâtons ... Un petit bout à six sur la route du col Agnel, puis très vite le quintette monte en direction du col 3 016 m qui donne accès au sauvage et désert Clot du Poulain. Montée sur une très bonne neige de printemps jusqu'au sommet de la Roche Rousse, puis poudre tassée jusqu'au col où nous sommes accueillis par de très fortes rafales de vent qui font voler la poudre.

Regroupement, préparation pour la descente et nous filons espacer les uns des autres. Là c'est l'extase: une poudre type Alaska (merci Michel !), incroyablement légère posée sur au moins cinquante centimètres de poudre dense. Cela tourne tout seul; les uns et les autres descendent sourire aux lèvres. Peut-être le meilleur ski de l'année !

Au fond du Clot, nous remettons les peaux et prenons plaisir à faire un belle trace dans ce vallon qui va nous mener vers le deuxième col de la journée à 2 827 m. De là nous avons une vue vers la suite du parcours qui doit nous mener au Pic de Foréant. La rampe nord ouest semble beaucoup trop chargé à notre goût et après discussion nous décidons de passer par l'Eychassier.

Mais avant, il nous faut descendre une centaine de mètres par une belle pente. Ce sera de la transfo un peu lourde, ce qui nous change ! Pour la troisième fois nous mettons les peaux et commençons notre cheminement qui nous fait passer au pied du couloir nord de Foréant. Finalement nous monterons au Pic par là, en prenant de longues distances et en nous relayant à la trace. A mi hauteur, nous découvrons à la sortie du couloir un skieur immobile: tiens il n'a pas de bâtons ...

Nous sommes donc de nouveau six et très gentiment l'une d'entre nous propose ses bâtons à l'oublieux qui plonge dans le couloir pour profiter de cette incroyable poudre. Pendant qu'il y dessine une bien belle godille (sous l’œil d'une vigie envieuse !) les quatre autres montent au sommet où ils vont pouvoir profiter d'une belle halte au soleil.

Une demi heure plus tard, nous sommes six à profiter du sommet et à partager notre bonheur.

La descente vers la route du col Agnel sera de type printanier: en cherchant les bonnes orientations ce sera moquette jusqu'en bas, après quelques courts passages sur herbe.

Morale du jour: avec de bonnes jambes, les bâtons, ça ne sert pas à grand chose !






CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS
BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda