Carnet de route

Tête de FER

Le 05/04/2017 par J-Etienne Hénault

Malgré la météo changeante je maintiens la sortie prévue mercredi à la Tête de FER, du côté de Larche. De toutes façons, ce jour là, le ciel n'était pas meilleur ailleurs. Nous stationnons les voitures après Malboisset, juste après le pont sur l'Ubayette.Il est 7h00. On chausse les skis sur les plaques de neige molle à 50 m des voitures (pas de portage, c'est un petit bonus). Le ciel est bien chargé en nuages et l'air est humide. Nous montons rapidement dans la forêt en rive droite du ravin de Courrouit. Il reste assez de neige pour progresser dans le sous-bois et le bon "grip" permet de monter raide. Le groupe de 11 participants est scindé en 2, Sylvie accompagnant le 2ème groupe. Nous testons une sortie nombreuse sur le même objectif, avec 2 encadrants. Tout le monde pourra se retrouver an moment des poses et au sommet. Cette formule permet de répondre à une forte demande, pour des courses de niveau moyen.

Nous dépassons la cabane de Courrouit et atteignons le pied du "Château Lombard" vers 9h30. Une bonne éclaircie nous invite à profiter d'une pause sur le replat. La neige transformée porte bien malgré la douceur de l'air qui n'annonce rien de bon. Il ne faut pas traîner pour atteindre avant 11h00, le sommet. En effet la prévision météo annonce une forte activité orageuse à partir de 14h00: ça veut dire mauvais, avant midi. Heureusement tout le groupe se retrouve à la Tête de FER à 11h00; curieusement, la visibilité reste bonne ! Mais il est préférable de ne pas s'attarder: on fera une bonne pause plus bas, à la cabane de Courrouit. Quelques photos témoignent de notre présence au sommet. La descente directe dans le versant nord est assez bonne avec alternance de poudre tassée et de croûte qui porte bien. Le manteau neigeux est stable. Sur le plateau du vallon de Courrouit le relief se confond avec le ciel gris: il faut skier au feeling en devinant la pente avec le contact des pieds sur les skis. Le GPS permet de garder le bon axe en direction des pentes vers la cabane. Pause à la cabane. Quand les derniers skieurs arrivent à la cabane, des nuages sombres remontent de la vallée. Il est grand temps de rechausser et de descendre tant qu'il reste un peu de visibilité. La forêt rassurante nous protège et la trace du sentier d'été est notre fil conducteur. Derniers virages dans une neige de printemps ramollie mais qui porte quand même ! Nous chargeons les skis et sacs à dos dans les voitures pendant que la grêle nous surprend. Nous déplaçons les voitures d'un kilomètre pour faire une bonne halte au Gîte-Auberge du Lauzanier, servis par des hôtes accueillants. Le temps maussade n'a pas réussi à venir à bout de la bonne ambiance dans le groupe.

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS

BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda