Carnet de route

Une Maït d'Amunt bien hivernale

Le 26/01/2017 par Bernard de Miscault

C'est vers le fond du Queyras que nous allons tenter notre chance pour essayer de trouver cette poudre qui se fait si rare et que nous apprécions tant.

La météo qui était annoncée très belle quatre jours auparavant se dégradera de jour en jour; malgré cela nous serons neuf pour tenter ce sommet que nous avons décidé d'aborder par le col d'Urine, puis de descendre par la face nord.

Le jour dit, le temps est encore moins beau qu'espéré; ciel couvert avec de très rares éclaircies, vent violent sur les crêtes avec un fort transport de neige (il a neigé quelques centimètres dans la nuit).

Montée rapide jusqu'à Valpréveyre, puis entrée dans le vallon d'Urine que nous remontons par sa rive droite dans une belle épaisseur de neige sans cohésion jusqu'à la sortie de la forêt. Là, nous sommes accuillis par une couche souvent dure et un vent qui ne cessera de se renforcer jusqu'au col d'Urine. Chacun se protège: cagoules, capuche, surgants pour les chanceux. Les conversations enjouées ont laissé la place à un mutisme complet. Malgré ce temps hivernal, au col d'Urine, le moral est excellent et tout le monde souhaite poursuivre vers le sommet.

Mais au fur et à mesure que nous progressons la neige se fait plus dure. Partis à deux en éclaireur pour apprécier les conditions des derniers cinquante mètres nous butons rapidemment sur une neige lustrée dans une pente qui se redresse aux environs des 30°: il va falloir renoncer, une glissade n'étant pas envisageable ... Les suivants se sont arrêtés à notre demande, sauf une téméraire qui va découvrir à son tour les difficultés pour déchausser, enlever les peaux, se préparer à la descente sans glisser ou perdre son matériel.

Le groupe se reconstitue et entâme la descente dans un jour blanc; après quelques virages sur du béton, nous trouvons un peu de poudre tassée dans de petites combes à l'abri du vent. Puis à partir de le bergerie Sous Roche, les conditions s'améliorent nettement et nous trouvons très vite le gral espéré: plusieurs dizaines de centimètres de neige sans cohésion, dans un mélézin qui offre de belles sections très skiantes et des passages plus techniques. Après les difficultés de la montée, c'est une belle récompense !

C'est du bonheur à l'état pur quasiment jusqu'à Valpréveyre, où à l'abri du vent, sous un soleil timide nous pouvons enfin profiter des provisions que nous portons depuis le matin.






CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS

BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda