Carnet de route

Nouvel an aux Fonts de Cervières

Le 01/01/2017 par Angélique

Une fois n'est pas coutume... je propose à nouveau d'aller passer le nouvel an en montagne. Point de chute : les Fonts de Cervières.

31 décembre - A l'aller nous parcourons la longue Crête de Dormillouse, depuis le Bourget jusqu'à l'aplomb du hameau des Fonts. Malgré un parking de départ bien rempli et la proximité italienne, nous ne croiserons qu'une poignée de randonneurs sur ce magnifique parcours. Pas un hélico pour déranger notre quiétude et nous apercevons même un chamois. La météo est radieuse et nous profitons d'un soleil éclatant pour illuminer les montagnes à 360°. Le cheminement est long est nous stoppons à la bosse 2852 m. La descente est tardive mais nous sommes au soleil jusqu'à 16h... Pour la descente, la neige près de la crête est soufflée et cartonnée mais rapidement nous trouvons une neige bien froide très sympa à skier. Nous arrivons pile au-dessus du refuge où Claude et Virginie, arrivés directement par la piste de fond, nous attendent bien au chaud.

Gilbert, le gardien du refuge des Fonts est en or... il y a eu beaucoup d'appels pour cette nuit du nouvel an et a craint que le petit refuge d'hiver (9 places) ne suffise pas. Aussi, est-il venu nous ouvrir l'annexe du refuge : plus grande, elle peut accueillir au moins 25 personnes, cuisine, salle à manger et plusieurs dortoirs tout confort. Nous avons un poêle à bois et malgré tout, Gilbert a allumé la chaudière.

Soulagés d'avoir de la place, la soirée du nouvel an peut commencer. Et là, on a beau être aux Fonts, on marque le coup. Il a fallu être ingénieux mais on aura réussi à s'offrir un bon repas de fête bien accompagné sans trop se plomber avec un sac à dos monstrueux.

Nous partageons la soirée avec 2 autres groupes venus à ski de fond, certains avec une pulka (ils nous ont largement battu question victuailles mais c'est pas du jeu !) . L'ambiance est bien sympa.

Nous avons plaisir à nous promener dehors en pleine nuit pour nous émerveiller devant une pluie d'étoiles.

1er janvier - Le réveil sonne tard et il faut un peu de temps pour réveiller les grises mines. L'itinéraire du retour se fait au pied du Pic de Rochebrune, par le col des Marsailles. Nous démarrons dans l'ombre et la froideur et gagnons rapidement le soleil. Les paysages sont grandioses et toujours dans le calme absolu. La traversée est longue avant d'atteindre l'aplomb du col de Chaude Maison où nous attaquons la descente. Vus les ravages du vent au col des Marsailles, nous ne boudons pas notre plaisir : certes nous ne sommes pas les premiers à faire notre trace mais la neige est bien froide et la descente est agréable... un peu physique quand même pour ceux et celles qui n'ont pas trop l'habitude du hors piste en forêt !

On débouche sur la plaine du Bourget à 15h... il reste alors une longue partie de skating le long de la Cerveyrette, dans une ambiance frigo. Certains remettent même les peaux. Une dernière petite descente "mode détente" sur piste verte pour rejoindre les voitures et hop un stop à l'hôtel de l'Izoard pour nous réchauffer après cette belle bambée.

Voici une belle fin d'année 2016 et une année 2017 prometteuse qui s'ouvre !

Je vous souhaite à tous une très bonne année pleine de belles aventures...

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS

BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda