Carnet de route

aiguilles de chabrières

Le 06/09/2016 par Annie Point

Nous étions trois pour affronter le sommet des aiguilles de Chabrières au départ de la station de Réallon.

 

L’itinéraire démarre assez raide dans la forêt,il alterne entre piste forestière et petit sentier et les premiers 400m jusqu'au serre du mouton ou l'on retrouve le sentier qui vient de saint Apolinaire ont été avalés bien plus vite que nous pensions .Il faut dire que sous les arbres la température était idéale, et que le sentier ne se perd pas en méandre inutiles.

Tout a changé une fois arrivés sur la crête.Le soleil éclairait d'une lumière implacable l'alpage déjà jaune et sec et cette crête qui ne dénivelle pas nous a paru bien longue ; d'autant que les pauses photos sur le lac majestueux de serre ponçon ne nous ont pas permis de maintenir cette allure record pour nos vieilles jambes.(enfin je parle pour les dames car notre seul homme aurait pu courir s'il n'avait eu la gentillesse de nous attendre sans râler!!!!).

 

un petit arrêt à la table d'orientation au dessus des remontées mécaniques de la station nous a permis de faire un tour d'horizon;jusqu'au Ventoux et la montagne d'Aujour au sud ouest ; la pointe lucie pointe de serre, Mourre froid ,Diablée au Nord Est et surtout encore et encore ce lac qui s'étend à perte de vue et qui est magnifiquement bleu;comme un reflet du ciel de ce jour là.

 

Reste à gravir le couloir aride et caillouteux au départ, puis rocheux mais plus stable vers la fin .Une jolie brèche à franchir au pied de l'aiguille de l'homme et notre horizon change. C'est le pic de Bure ,le piolit , le col de la Gardette, la Pousterle ,le Barle ,l'Aiguille ; que nous découvrons chemin faisant ,vers l'ouest et le nord.

 

Enfin aprés un court passage sur la face nord des aiguilles nous arrivons à la crête et revoyons le lac qui avait disparut un moment de notre paysage.

 

La fin de la montée posant un petit problème technique ,nous finissons les 70m restant à deux : petit passage dans la chatière et juste aprés petit pas rendu délicat par les graviers roulant sous nos pas juste au dessus du vide.Pas compliqué mais impressionnant pour une personne qui serait sujette au vertige , et qui demande toute notre attention et notre prudence.

Nous voilà au sommet. Le mourre froid à soudain grandit derrière la crête, la Diablée découvre toute sa face pyramidale et au fond tout autour de l'aiguille nous apercevons le Sirac,les Bans et l'aupillou ,et de l'autre coté l'ailefroide orientale et le pic sans nom. Superbe 360°,dans le Devoluy le grand Ferrand et la tête de l'Aupet puis à droite du Piolit. la bosse ronde de l'Obiou pointe son nez .

Bref le monde à nos pieds… 

 

Nous rejoignons vite notre compagne pour le pique nique et entamons la descente avec pour objectif de faire un petit tour dans les Oucanes.

Ce plateau calcaire structuré par les lapiaz est remarquable .C'est un véritable labyrinthe, mortel pour les jambes lorsqu'il est recouvert de neige, mais très agréable à parcourir en été si l'on a le temps de s'y promener.Il y a tout plein d’itinéraires possibles, certains au fond de failles se terminent par des murs infranchissables qui obligent un simple randonneur pédestre à faire demi tour mais qui peuvent être certainement de beaux défis pour des grimpeurs.

 

La fin de cette belle randonnée est on ne peut plus classique et se termine, hélas, à travers ou en bordure des pistes de la station mais ce n'est pas ce qui nous restera comme souvenir.

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS
BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda