Carnet de route

Le 01/07/2016 par Annie Point

Sept cafistes traversent le splendide hameau du Bouchier au dessus de Prelles, s'arrêtent vers l’église pour y admirer le cadran solaire d'angle et toutes ces belles maisons accrochées ou éparpillées autour des énormes blocs rocheux descendus des falaises rocheuses qui le surplombent.

Le sentier qui passe au pas du loup nous amène une fois de plus vers la crête de roche motte,mais aujourd’hui les » anémones montana aberrantes » ne sont plus là, ni les autres non plus, il ne reste plus de ces jolies fleurs que des myriades de pompons ,tristes vestiges de ces fleurs presque noire tant elles sont d'un mauve foncé.Elles sont remplacées par les astragales du danemark , les hélianthémes blancs par des helianthémes jaunes (apparemment plus tardifs),les orchis sureau par des orchis brulés.

Bref la flore évolue elle aussi avec les saisons .

Arrivés au serre des hiéres ,nous faisons une petite pause face à tout le massif des Bans avant d'attaquer le sentier pas toujours bien marqué qui nous amènera à la croix de la Salcette.

Chemin faisant nous rencontrons les premières edelweiss qui ouvrent timidement leur fleurs de velours.

Dans un replis vallonné une armée d' ochis vanillé dressent leur petits casque rouge et pointu nous incitant à poser le nez dessus pour y respirer leur subtil parfum .

Ailleurs se sont des bouquets de pensées allant du bleu clair à un bleu profond, de quoi s'en mettre plein les yeux.

Si pour certains la montagne est un lieu de performance, pour notre groupe elle était ce jour là un lieu de ravissement , à chacun ses plaisirs….

Mais pour autant, comme il n'était pas du tout l'heure de manger ,l'attrait d'un petit sommet supplémentaire s'est fait sentir et nous voilà partis pour 150m de plus sur cette petite bosse qui fait face aux Tenailles de Montbrison.

Tout en y prenant un pique nique bien mérité, nous étions aux premières loges pour admirer les exploits de plusieurs grimpeurs, certainement très performants compte tenu de la verticalité des parois.

À la descente ,les cairns installés par on ne sait quels randonneurs, nous ont fait passer par une petite variante qui ressemblait plus au lit d'un ruisseau de fonte des neiges qu'à un sentier bien marqué, mais nous avons rapidement rejoint le bon itinéraire, puis la route forestière qui ramène à Bouchier notre point de départ.

Ce serait mal nous connaître que de penser que nous allions au plus facile. Aprés 1km 500 de piste environ,nous avons bifurqué sur la gauche pour rejoindre, hors sentier, le serre de guiguou ou nous avons découvert un petit nid d’oiseau caché dans les herbes.Aucun de nous n'étant ornithologue nous resterons avec nos questions : de quel oiseau s'agit il?(Je penche pour un nid d’alouette…)

 

Après cette découverte, il nous reste encore du chemin à faire et nous repartons à travers bois jusqu'à rejoindre le sentier très agréable et bucolique du canal du rabiou .Il nous amènera à proximité des voitures sur la piste forestière au bord de laquelle nous trouvons un gros bouquet d'orchis de fuchs.

 

Cette belle randonnée sans être un exploit sportif (950m quand même)nous a fait découvrir une grande variété de fleurs qui aurait satisfait même un botaniste. !!!!

CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS
BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda