Carnet de route

Voyage vertical au-dessus de Pra Premier

Le 23/07/2013 par Olivier

La magnifique falaise sous la crête de l'Alpalier, qui mène au pic de Beaudouis offre plusieurs grandes voies, plus ou moins intéressantes, dans un cadre magnifique. Mauvaise pioche aujourd'hui.

 

Tout au long du parcours de la via ferrata la semaine dernière avec Melchior, nous avons pu admirer la belle falaise de la crête de l'Alpalier. Nous choississons donc cette paroi pour tirer quelques longueurs en cette journée du 23 juillet qui s'annonce assez belle, et nous choississons une des dernières voies équipées par la famille Rolland & Co, Voyage vertical.

J'avais déja parcouru il y a quelques années sa voisine de gauche, Amateur d'abîmes qui n'était pas loin d'être un chef d'oeuvre.

 

La voie démarre par les 3 longueurs de la voie Pile, qui échauffe bien et déroule sur du bon rocher, malgré quelques pas plus coriaces !

On se prend à rêver dans le vrai début de notre voie du jour, la quatrième longueur, dans un rocher très particulier qui offre une escalade très intéressante. On déchante rapidement dans le crux, qui est un dévers en rocher très médiocre, sur des prises taillées, plutôt loin les unes des autres.

Vient la cinquième longueur, en rocher un peu meilleur mais à l'équipement plutôt étrange. Il est possible ici de s'esquiver par la voie l'Amateur d'abîmes, toute proche.

Le début de la sixième est en rocher, enfin je crois... Un appui de paume et une écaille de surface reste collée à ma main...

La septième est faite d'une succession de rétas plus ou moins protégés au-dessus de vires, dans du rocher médiocre une fois de plus. Un coincement de corde dans une fissure au-dessus d'un point qui ne nous a pas paru placé vraiment au bon endroit, nous fera perdre beaucoup de temps... Artif, anneaux de buste, etc.

Misère en début de huitième, le rocher est infecte...

Ouf, ça s'améliore ensuite, notre voie sort par la dernière longueur de l'Amateur d'abîmes !

 

Contrairement à ce qui est indiqué dans les topos, la descente n'est pas si facile que ça, d'autant qu'elle s'est bien abîmée avec les passages de plus en plus nombreux.

 

 

Grosse déception donc, pas mal d'incompréhension aussi : comment ouvrir une voie dans un rocher aussi médiocre au-dessus d'une piste si fréquentée par des randonneurs ? Comment ne pas en parler dans les topos? Pourquoi cette voie ne s'appelle-t-elle pas "Pile d'assiettes" ?

 

 

Consolation arvidanne, la ciboulette sauvage et les chénopodes cette fois, miam !






CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS

BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda