Carnet de route

Col de l'Ardouère

Le 07/06/2013 par Francis Carletto
Au départ de Molines en Champsaur, c'est dans un décor somptueux, qu'aujourd'hui nous ferons
une inoubliable randonnée, rendue difficile par la présence de quelques névés sur les hauteurs et dans
les traversées des ponts de neige.
Nous suivons la rive gauche du torrent du vallon en pénétrant dans le Parc National des Ecrins et
après 1 heure de marche arrivons à la cabane de Peyron-Roux (1630) que nous visitons.
On continue sur le chemin jusqu'à la sortie de la forêt pour arriver au pied du vallon de Font-froide
Nous quittons l'itinéraire commun Col Font-froide/Col de l'Ardouère,  pour emprunter sur notre
gauche le sentier qui correspond à notre sortie. Il s'élève dans les mélèzes, accroché sur les flancs
rocheux de la Cime des Moutières. Plusieurs torrents sont franchis, à chaque changement de
direction le spectacle est magique. Nous nous arrêtons quelques instants pour contempler le col et le
vallon de Font-froide encore complètement enneigé. De nombreux chamois, surpris par notre
présence, détalent avec la grâce qui les caractérise. Nous atteignons le fond du vallon de l'Orteyer
après avoir traversé de nombreux ruisseaux .
Le col de l'Ardouère se dresse maintenant devant nous, les névés aussi !!!!! Nous serpentons, sur
la pente devenue très raide pour les éviter au maximum. Cette manœuvre nous éloigne du col.
Après des efforts pénibles, nous rejoignons à la cote 2400, la crête de la Saussette, sous le Pic
Montagu, puis le col de l'Ardouère.
 
La descente par le Vallon des Pins est périlleuse sur les 120 premier mètres de dénivelée, mais une
fois la sente rejointe tout devient plus facile. Tout en se faufilant à travers les barres
rocheuses, nous admirons une belle cascade au volume d'eau important. Par 2 fois, nous devrons
par mesure de sécurité installer une corde pour traverser 2 gros névés sur des torrents à forte
déclinaison. Heureusement l'épaisseur du manteau neigeux et la qualité de la neige permettent de
tailler des marches facilitant la progression .
On contourne une immense et imposante muraille, avant d'arriver sur la rive gauche du torrent des
pins que nous suivons pendant quelques dizaines de mètres avant de pénétrer dans la forêt «les
coins». On croisera encore 2 chamois et dans la fraîcheur du sous bois, par un sentier agréable
nous retrouvons, fatigués, mais heureux la voiture.
CLUB ALPIN FRANCAIS GUILLESTROIS

BOITE N°3 - BAT DE LA MAIRIE
PLACE DES DROITS DE L'HOMME
05600  GUILLESTRE
Contactez-nous
Tél. 07 67 32 38 72
Activités du club
Agenda